REACH et la fabrique de l'expertise : Le cas d'un solvant industriel proposé par la France

Abstract : La problématique centrale est celle du devenir des expertises nationales françaises avec l’adoption de REACH. D’un côté, notre étude de cas suggère de réviser l’hypothèse selon laquelle les décisions prises en Europe le sont dans des arènes nationales fermées, peu ou pas outillées de connaissances techniques. La technicisation semble au contraire représenter un enjeu de taille des pratiques de subsidiarité. D’un autre côté, notre approche propose de prendre le contrepied méthodologique des travaux qui s’intéressent à des cas exemplaires de carrières publiques de substances chimiques, comme les éthers de glycol ou l’amiante . Il s’agit de regarder une substance nettement moins visible, un contaminant professionnel. En ce sens, nous ne m’intéresserons pas à une trajectoire publique mais à une trajectoire réglementaire , faite de procédures en cours de construction.
Type de document :
Cours
Master. Alimentation, santé humaine et action publique, Paris, France. 2013, pp.25
Liste complète des métadonnées

https://cel.archives-ouvertes.fr/cel-01147849
Contributeur : Henri Boullier <>
Soumis le : samedi 2 mai 2015 - 10:00:53
Dernière modification le : mercredi 11 avril 2018 - 12:12:04
Document(s) archivé(s) le : mercredi 19 avril 2017 - 12:33:27

Identifiants

  • HAL Id : cel-01147849, version 1

Collections

Citation

Henri Boullier. REACH et la fabrique de l'expertise : Le cas d'un solvant industriel proposé par la France. Master. Alimentation, santé humaine et action publique, Paris, France. 2013, pp.25. 〈cel-01147849〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

407

Téléchargements de fichiers

262