Rayonnement quantique

Résumé : Cet exposé du rayonnement quantique en interaction avec la matière quantique non relativiste prétend être élémentaire. La licence de le comprendre n'exige guère que la maîtrise de l'oscillateur harmonique quantique. Quelques défauts corrigibles mais pas encore remédiés, en sont :
* des considérations sur le rayonnement classique plus longues que réellement satisfaisantes (par. II.5),
* des affirmations carrément fausses sur les conventions de sens de polarisation des photons et des ondes (p.148) et, surtout, sur l'inutilité des ordres multipolaires élevés dans les transitions atomiques (p.204-205),
* l'absence de discussion des fonctions de cohérence, essentielles pour établir la nécessité de la théorie quantique du rayonnement.

Nonobstant ces tares, on y trouve, en gros :
* la théorie semi-classique, ou semi-quantique, du rayonnement.
* l'hamiltonien du rayonnement quantique et l'effet Casimir.
* Etats cohérents et états comprimés (parmi d'autres), et limites classiques.
* L'émission et l'absorption des photons, le modèle de Weisskopf et Wigner. Les ancêtres des graphes, et une application désormais classique, la formule de Kramers et Heisenberg.
Type de document :
Cours
2006
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [62 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://cel.archives-ouvertes.fr/cel-00092934
Contributeur : Administrateur De Cel <>
Soumis le : mardi 12 septembre 2006 - 15:25:07
Dernière modification le : mardi 11 octobre 2016 - 13:44:50
Document(s) archivé(s) le : mardi 6 avril 2010 - 00:54:13

Fichiers

Identifiants

  • HAL Id : cel-00092934, version 1

Collections

Citation

Alain Laverne. Rayonnement quantique. 2006. 〈cel-00092934〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

1891

Téléchargements de fichiers

1320